MCS relation à la mère – mémoires cellulaires de structure, traumatismes et croyances limitantes – séance énergétique de groupe en direct

27,00

Description

MCS relation à la mère – mémoires cellulaires de structure, traumatismes et croyances limitantes – séance énergétique collective en direct

Intentions : bonne estime de soi-même, confiance en soi, valeur personnelle, autonomie, équilibre dans les relations, confiance en l’Autre, acceptation de soi, reconnaissance et acceptation de sa féminité/masculinité, unification corps/esprit, acceptation du monde, lâcher-prise, indépendance relationnelle, autonomie, douceur avec soi-même et avec l’environnement, devenir sa propre mère (autonomie, évolution), comprendre l’illusion dualité bien/mal

Après avoir travaillé sur les traumatismes de la période de gestation et de la naissance, nous allons aborder les traumatismes liés à la relation au père et à la mère. Les expériences vécues avec le père et la mère dès la naissance, qu’elles soient agréables ou non, ont laissé des empreintes dans notre structure. C’est cette structure qui définit aujourd’hui notre personnalité, nos forces et nos faiblesses, notre capacité à dépasser les leçons de vie et à vivre en paix avec nous-même et avec le monde qui nous entoure. Les Mémoires Cellulaires de Structure ainsi formées vont influencer notre vision du monde et de nous-même, ainsi que notre capacité à interagir avec notre environnement de façon saine et paisible. La relation au père et à la mère va conditionner plus particulièrement notre faciliter à évoluer, d’un point de vue personnel, familial, professionnel et sociétal. L’établissement de la première relation au père et à la mère sera le modèle de toutes celles à venir dans la vie d’un individu. La relation au père et à la mère aura un effet différent selon que nous sommes nés garçon ou fille.

Par exemple,

  • pour les filles : faible estime de soi, vision de soi-même jamais assez satisfaisante, clivage corps-esprit, « j’aurais du être un garçon », insatisfaction sur la vie en général, attachement au regard ou au jugement des autres, dépendance affective visible ou invisible, besoin et recherche de symbiose avec l’homme, problématique en rapport avec le plein et le vide ; le trop ou le pas assez, rapport conflictuel avec la nourriture, angoisse de solitude, perfectionnisme, sensation de vivre en attente (mais de quoi?), tristesse intérieure, culpabilité perpétuelle, intransigeance/dureté avec soi-même, se sentir différente des autres, panique à l’idée de vieillir.
  • pour les garçons : silence excessif, timidité, insensibilité, tendance au rapport de force conscient et inconscient dans la vie de couple, refoulement des conflits personnels, divergence difficile à assumer entre hommes et femmes, peur de l’engagement, peur de symbiose avec la femme, méfiance vis-à-vis de la femme, misogynie, oubli d’exister pour soi-même, faible désir pour la vie, agressivité, opposition, défense, ressentiment envers la femme, évitement de la communication profonde, problèmes sexuels, ambivalence face aux femmes (à la fois reines et sorcières).

 

– Qu’est-ce qu’une MCS ? 

Les Mémoires Cellulaires de Structure sont toutes les informations ou mémoires cellulaires que notre corps emmagasine, correspondant à nos expériences, constructives ou traumatisantes ,vécues lors de la gestation,  la naissance et les premières années de vie, ainsi que notre constitution génétique découlant du génome maternel et paternel. Elles vont déterminer notre structure, c’est-à-dire les fondations de notre être, nos forces et nos faiblesses de départ.

– Pourquoi travailler sur les MCS ? 

Il est important de travailler sur ces mémoires afin de renforcer notre être dans sa structure, ses fondations.

– Le syndrome du « oui mais… » 

De mon expérience personnelle et professionnelle, je suis arrivée au constat suivant : les méthodes de libération émotionnelle classiques sont très efficaces pour travailler les peurs, les phobies, les hyper-réactivités du quotidien, elles apportent sans conteste une grande aide et un meilleur confort de vie, elles permettent de dépasser certains traumatismes, etc, mais elles ne permettent pas de travailler sur la structure. C’est à dire que malgré nos efforts, malgré le mieux-être ressenti, il reste un « oui mais… ». Ce « oui mais… » c’est une sensation très profonde d’inconfort, de non-amour de soi, de non-adaptation au monde dans lequel nous évoluons, de décalage avec les autres qui, eux, ont l’air tellement bien dans leur vie. C’est l’impression que l’on pourrait VRAIMENT être heureux si seulement… et on ne sait pas comment faire.

– Pourquoi les méthodes classiques de libération émotionnelle sont efficaces mais pas suffisantes ?

La métaphore de la maison : imaginons que nous sommes une maison, avec ses fondations, sa charpente, sa toiture, ses murs porteurs, ses cloisons, ses fenêtres, ses portes, sa décoration … Les expériences vécues pendant notre période de construction (gestation, naissance, premières années de vie) vont conditionner notre structure : la stabilité, l’équilibre, la solidité, la résistance. Ces expériences correspondent donc aux Mémoires Cellulaires de Structure.Notre structure correspond aux fondations et à la charpente de la maison. Les expériences vécues après cette période de construction intérieure n’impacteront pas sur nos fondations et la charpente mais sur les éléments secondaires tels que le papier peint, les meubles, les cloisons, la décoration, etc. Les méthodes de libération émotionnelle classiques ont un spectre d’action limité aux mémoires cellulaires faites après la période de construction intérieure.

Inscription : 2 possibilités

 

Comment se déroulent les séances ?

  • Nous débuterons par une conférence puis un Q/R, puis la séance énergétique. Le jour 2, la conférence est remplacée par l’interprétation des rêves de la veille.
  • Tu recevras le lien du direct dans le récapitulatif de commande. Il te suffira simplement de cliquer sur le lien le jour J et te laisser guider. Connecte-toi AVANT 20H pour ne pas gêner la séance en cours (l’idéal étant 19H30/45), et profites-en pour écrire ta question sur le tchat. Les séances peuvent être faites en décalé grâce aux replays.

     

Pour toute question : contact@alexandraduriez.com

Commentaires des participants :

Aurélie V. : merci beaucoup Alexandra pour tes soins qui décoiffent. J’avais ma fille dans la pièce pendant les séances et je pense qu’elle en a profité aussi indirectement. Elle s’est plainte de nausées hier et est plus joyeuse aujourd’hui. Pour moi la vie est plus aimante, plus en paix, comme une ouverture à son abondance que je ne m’autorisais pas avant. Bref, du bonheur. Au samedi 3 juin, avec toute ma gratitude.

Régine C. : Encore super Merci pour ces Soins concernant le nettoyage de nos mémoires cellulaires de structure pendant la gestation. C’était géant de ressentis, dans mon corps. Et surtout, efficacité de tes outils de travail. .Après ce 3ème jour, je me suis réveillée comme sortie d’un rêve. Je me sentais bien dans mon corps , plus en harmonie avec moi même. 😊 Avec une impulsion différente …👌Bien sûr,  j ai encore des petits ajustements, mais je me sens porteuse d’avenir magnifique. 😊  J’ai hâte de participer à la 2ème séance sur la Naissance …Gratitude à toi Alexandra. 🌹🌻🍀🦄

Pour lire les autres commentaires c’est ici .

Informations complémentaires

tarif

150€, 30€, 60€, 90€

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “MCS relation à la mère – mémoires cellulaires de structure, traumatismes et croyances limitantes – séance énergétique de groupe en direct”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez peut-être aussi…