REPLAY MCS dépression / burn out / épuisement – janvier 2018

150,00

Description

COLLECTIF sur les Mémoires Cellulaires de Structure – série 6 sur dépression / burn out / épuisement – les 19-20-21 janvier 2018

Cette nouvelle série concerne la dépression, le burn out et l’épuisement.

Nous travaillerons sur plusieurs aspects :

  • mémoires cellulaires de structure,
  • renforcement interne,
  • énergie vitale,
  • émotions,
  • croyances limitantes,
  • enseignement MCS.

 

– Qu’est-ce qu’une MCS ? 

Les Mémoires Cellulaires de Structure sont toutes les informations ou mémoires cellulaires que notre corps emmagasine, correspondant à nos expériences, constructives ou traumatisantes ,vécues lors de la gestation,  la naissance et les premières années de vie, ainsi que notre constitution génétique découlant du génome maternel et paternel. Elles vont déterminer notre structure, c’est-à-dire les fondations de notre être, nos forces et nos faiblesses de départ.

– Pourquoi travailler sur les MCS ? 

Il est important de travailler sur ces mémoires afin de renforcer notre être dans sa structure, ses fondations.

– Le syndrome du « oui mais… » 

De mon expérience personnelle et professionnelle, je suis arrivée au constat suivant : les méthodes de libération émotionnelle classiques sont très efficaces pour travailler les peurs, les phobies, les hyper-réactivités du quotidien, elles apportent sans conteste une grande aide et un meilleur confort de vie, elles permettent de dépasser certains traumatismes, etc, mais elles ne permettent pas de travailler sur la structure. C’est à dire que malgré nos efforts, malgré le mieux-être ressenti, il reste un « oui mais… ». Ce « oui mais… » c’est une sensation très profonde d’inconfort, de non-amour de soi, de non-adaptation au monde dans lequel nous évoluons, de décalage avec les autres qui, eux, ont l’air tellement bien dans leur vie. C’est l’impression que l’on pourrait VRAIMENT être heureux si seulement… et on ne sait pas comment faire.

– Pourquoi les méthodes classiques de libération émotionnelle sont efficaces mais pas suffisantes ?

La métaphore de la maison : imaginons que nous sommes une maison, avec ses fondations, sa charpente, sa toiture, ses murs porteurs, ses cloisons, ses fenêtres, ses portes, sa décoration …

Les expériences vécues pendant notre période de construction (gestation, naissance, premières années de vie) vont conditionner notre structure : la stabilité, l’équilibre, la solidité, la résistance. Ces expériences correspondent donc aux Mémoires Cellulaires de Structure.Notre structure correspond aux fondations et à la charpente de la maison.

Les expériences vécues après cette période de construction intérieure n’impacteront pas sur nos fondations et la charpente mais sur les éléments secondaires tels que le papier peint, les meubles, les cloisons, la décoration, etc.

Les méthodes de libération émotionnelle classiques ont un spectre d’action limité aux mémoires cellulaires faites après la période de construction intérieure.

– liens des conférences MCS : 

 

tarif : 150€ pour les 3 jours + toutes les séances complémentaires passées et à venir (nous en sommes à la 7ème en décembre 2017).

Le règlement est possible par chèque en plusieurs fois (saisir l’option chèque lors de la réservation).

 

– Comment se déroulent les séances ?

Suite à l’inscription, tu recevras dans la section « mon compte – téléchargements » les 3 liens d’accès aux séances, un pour chaque jour.

Il s’agit d’un travail énergétique à distance par intention.

 

Pour toute question, lire les FAQ avant de m’envoyer un mail à contact@alexandraduriez.com

 

– Témoignages des participants :

Annie C. : Vos soins énergétiques engendrent de telles améliorations dans tous les domaines que je les recommande à de nombreuses personnes.

Catherine B. : Je suis ravie de toutes ces sessions hyper efficaces, je me sens beaucoup mieux, plus sereine et en famille tout est ok, plus de noeud au ventre quand je les vois. Je suis encore plus dans le moment présent, et je me surprends à être bien toute seule chez moi, avec moi, je me fais de bon petits plats et regarde des émissions que je jugeais avant de ringardes ! Comme si je me redécouvrais et m’autorisais à être moi et à me faire plaisir sans me juger, que ça fait du bien !! Ces séances sont vraiment puissantes. Bravo et merci !!

Carole : Je n’osais pas les faire seule (gestation et naissance). Je ne me sentais pas assez en forme ou physiquement ou psychologiquement. Bref, j’avais peur de me lancer seule comme si je devais manipuler de la nitroglycérine. Après la série maternelle, tandis que tu faisais la série Gestation avec un nouveau groupe, je me lançais parallèlement avec gestation de juin 17…. Ouf ! pas facile. Je te raconteraiJe dois prendre le temps de tout t’écrire et j’espère que mon témoignage pourra aider ceux qui hésitent à se lancer dans cette somptueuse aventure. C’est magique et solide… c’est une des raisons pour lesquelles je n’ai pas donné de nouvelles immédiatement après les deux premières séries. Je voulais m’assurer que c’était costaud, que l’effet durait. CA DURE parce que ce n’est pas un « effet » mais un soin profond et vrai. Je t’écrirai tout ça…. car je cours toujours après le temps. Je t’embrasse fort, fort, fort, de tout mon cœur… ce que tu m’as apporté est tellement magnifique et puissant ! Une vraie libération !Infinie gratitude pour toi Alexandra !!!!!!!!! Je souhaite que la vie te comble pour tout ce que tu lui apportes via nous tous. Oui, tu nous donnes beaucoup… et que du bon !!!!! Et j’adore aussi tes commentaires : magnifiques ! Tous les MCS sont libérateurs et nourrissants. A chaque fois je me sens rassasiée. Et qu’est ce que ça me fait bouger ! C’est fort, puissant mais sans violence, en douceur. Avec un bémol pour le deuxième de Gestation. Je te raconterai : très fort très remuant mais c’est normal.

Anne D.C : Ce travail sur les MCS sont étonnantes et me parlent beaucoup. Petit retour sur la dernière série et notamment la séance complémentaire sur les surrénales…La séance gestation m’a fait prendre conscience de beaucoup de choses sur mon attitude dans différentes situations et … merci. En fait je n’en reviens pas. Je ne pensais pas que le fait d’être discrète, faire le moins de bruit possible même en éternuement pouvait être une réaction qu’en à la naissance non désirée et supportée.

Pour lire les autres témoignages, clique ici : https://www.alexandraduriez.com/project/commentaires-participants-mcs/

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “REPLAY MCS dépression / burn out / épuisement – janvier 2018”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.