Unité vs Séparation : sortir de la solitude grâce aux MCS – 25/26/27 mai 2018 – Les Mémoires Cellulaires de Structure

150,00

Description

Unité vs Séparation : sortir de la solitude grâce aux MCS – 25/26/27 mai 2018 – Les Mémoires Cellulaires de Structure

«  La définition la plus persistante que nous formulons sur la condition humaine, sur le fait fondamentalement de notre existence, c’est notre solitude, notre sentiment d’être séparé du monde. Nous considérons comme évident d’exister comme des êtres autonomes, isolés, qui vivent leurs histoires individuelles, alors que tout le reste – les autres atomes et autres cellules, les autres choses vivantes, les masses terrestres, les planètes, même l’air que nous respirons – existe comme quelque chose de distinct et de totalement séparé. 

Bien que nous commencions la vie de l’union de deux entités, à partir de ce moment-là, nous dit la science, nous sommes essentiellement seuls. Le monde est l’irréfutable autre, qui continue impassiblement avec ou sans nous. Nos coeurs, croyons-nous, battent finalement et douloureusement seuls. » extrait de Le Lien Quantique (The Bond)de Lynne McTaggart

Lors des précédentes sessions, nous avons travaillé sur l’équilibre masculin/féminin en nous, véritable fondement de notre Etre. 
La session sur l’Abondance, nous a permis d’aller plus loin dans la mise en lumière de nos limites inconscientes. La vibration abondance est la seule menant à la maîtrise de la loi de Manifestation dans notre Existence, et elle dépend de l’équilibre de nos énergies masculin/féminin en nous.
Aujourd’hui je vous propose de continuer sur l’équilibre masculin/féminin en nous, en abordant les notions essentielles d’Unité et Séparation, en ayant pour objectif de sortir de l’état de solitude, qui n’est en réalité qu’une croyance : je me sens seul dans ma vie, j’ai l’impression que les autres sont mieux/différents, j’ai du mal à comprendre mon environnement, j’ai l’impression d’être le seul à partager certaines valeurs, je ressens un vide à l’intérieur, j’ai l’impression de ne pas fonctionner comme les autres, je cherche désespérément des personnes avec lesquelles tout serait fluide/naturel/évident, etc.

« Ce paradigme d’individualisme compétitif nous offre une vision de la vie qui serait une lutte héroïque pour la domination sur des éléments hostiles et pour un partage de ressources strictement limitées. Il n’y en a pas assez pour tout le monde et d’autres peuvent être plus adaptés que nous, donc nous devons faire le plus possible pour l’obtenir d’abord. {…} cet état d’esprit est limité et menace désormais notre planète d’extinction. Sur un plan personnel, cela a laissé la plupart d’entre nous avec une sensation de vide, comme si quelque chose de profond – notre humanité même – avait été piétiné dans notre lutte quotidienne avec le monde. » extrait de Le Lien Quantique (The Bond)de Lynne McTaggart

Les mémoires cellulaires de structure sont formées dans un premier temps lors de notre vie intra-utérine, puis lors de notre naissance et dans nos premières années de vie. Tous les évènements auxquels nous sommes soumis vont laisser une empreinte dans notre corps, au niveau cellulaire/génétique. L’épigénétique (qui est la science qui étudie le lien entre l’environnement et l’expression des gènes, c’est à dire sur ce que nous devenons sous l’influence de notre environnement) nous a prouvé ces récentes dernières années beaucoup d’informations en ce sens. Ces empreintes vont modifier notre structure physique mais aussi psychique et ainsi nous rendre forts ou vulnérables aux stimulations futures de notre environnement.

Sans un travail sur les mémoires cellulaires de structure, chaque nouvelle situation stressante peut devenir traumatique, et nous n’en finissons pas de nettoyer, encore et encore, nos mémoires cellulaires qui se reforment jour après jour. Cela correspond aux personnes qui disent : « Je travaille constamment sur mes émotions, je me sens mieux mais ce n’est pas encore satisfaisant, je ne me sens pas joyeux et paisible à l’intérieur, ou alors pour de courtes périodes, et ensuite de nouvelles peurs et hyper-réactivités émotionnelles émergent. »

– Qu’est-ce qu’une MCS ? 

Les Mémoires Cellulaires de Structure sont toutes les informations ou mémoires cellulaires que notre corps emmagasine, correspondant à nos expériences, constructives ou traumatisantes ,vécues lors de la gestation,  la naissance et les premières années de vie, ainsi que notre constitution génétique découlant du génome maternel et paternel. Elles vont déterminer notre structure, c’est-à-dire les fondations de notre être, nos forces et nos faiblesses de départ.

– Pourquoi travailler sur les MCS ? 

Il est important de travailler sur ces mémoires afin de renforcer notre être dans sa structure, ses fondations.

– Le syndrome du « oui mais… » 

De mon expérience personnelle et professionnelle, je suis arrivée au constat suivant : les méthodes de libération émotionnelle classiques sont très efficaces pour travailler les peurs, les phobies, les hyper-réactivités du quotidien, elles apportent sans conteste une grande aide et un meilleur confort de vie, elles permettent de dépasser certains traumatismes, etc, mais elles ne permettent pas de travailler sur la structure. C’est à dire que malgré nos efforts, malgré le mieux-être ressenti, il reste un « oui mais… ». Ce « oui mais… » c’est une sensation très profonde d’inconfort, de non-amour de soi, de non-adaptation au monde dans lequel nous évoluons, de décalage avec les autres qui, eux, ont l’air tellement bien dans leur vie. C’est l’impression que l’on pourrait VRAIMENT être heureux si seulement… et on ne sait pas comment faire.

– Pourquoi les méthodes classiques de libération émotionnelle sont efficaces mais pas suffisantes ?

La métaphore de la maison : imaginons que nous sommes une maison, avec ses fondations, sa charpente, sa toiture, ses murs porteurs, ses cloisons, ses fenêtres, ses portes, sa décoration …

Les expériences vécues pendant notre période de construction (gestation, naissance, premières années de vie) vont conditionner notre structure : la stabilité, l’équilibre, la solidité, la résistance. Ces expériences correspondent donc aux Mémoires Cellulaires de Structure.Notre structure correspond aux fondations et à la charpente de la maison.

Les expériences vécues après cette période de construction intérieure n’impacteront pas sur nos fondations et la charpente mais sur les éléments secondaires tels que le papier peint, les meubles, les cloisons, la décoration, etc.

Les méthodes de libération émotionnelle classiques ont un spectre d’action limité aux mémoires cellulaires faites après la période de construction intérieure.

 

Les 2 séances des MCS féminin/masculin sur l’Unité vs la Séparation : sortir de la solitude auront lieu les 25, 26 et 27 mai 2018 à 20h.

tarif : 150€ pour les 3 jours + toutes les séances complémentaires passées et à venir.

Le règlement est possible par chèque en plusieurs fois (saisir l’option chèque lors de la réservation).

 

Comment se déroulent les séances ?

Suite à l’inscription, tu recevras un lien d’accès au programme MCS, qui contient les vidéos des séances en direct

Le jour J, clique sur le lien correspondant à partir de 19H30. Tu pourras poser tes questions et commentaires sur le chat (à droite de la vidéo). Le direct débute à 20H. Si tu ne vois pas le chat, clique sur « voir la vidéo sur Youtube » en bas à droite de la fenêtre.

Il s’agit d’un travail énergétique à distance par intention.

 

Pour toute question, lire les FAQ avant de m’envoyer un mail à contact@alexandraduriez.com

Commentaires des participants :

Aurélie V. : merci beaucoup Alexandra pour tes soins qui décoiffent. J’avais ma fille dans la pièce pendant les séances et je pense qu’elle en a profité aussi indirectement. Elle s’est plainte de nausées hier et est plus joyeuse aujourd’hui. Pour moi la vie est plus aimante, plus en paix, comme une ouverture à son abondance que je ne m’autorisais pas avant. Bref, du bonheur. Au samedi 3 juin, avec toute ma gratitude.

Régine C. : Encore super Merci pour ces Soins concernant le nettoyage de nos mémoires cellulaires de structure pendant la gestation. C’était géant de ressentis, dans mon corps. Et surtout, efficacité de tes outils de travail. .Après ce 3ème jour, je me suis réveillée comme sortie d’un rêve. Je me sentais bien dans mon corps , plus en harmonie avec moi même. 😊 Avec une impulsion différente …👌Bien sûr,  j ai encore des petits ajustements, mais je me sens porteuse d’avenir magnifique. 😊  J’ai hâte de participer à la 2ème séance sur la Naissance …Gratitude à toi Alexandra. 🌹🌻🍀🦄

 

Pour lire les autres commentaires c’est ici .